javascript:;
Retour à la liste des conférences

Résultats de la visite à l’école de commerce Persiaux


  • Date: Dimanche, 22 Avril 2018 06:57
  • Adresse: , ,
  • Tags: campagne2018, ecolepersiaux, touscitoyensdunet

“La collaboration est la solution à l’hyper-complexité du monde actuel.”(Priftis Athanasios, 23.02.2018)

Genève, 23 février 2018. L’équipe de Ynternet a visité l’école de commerce Persiaux pour parler des droits d’auteur et leurs changements dus à l’évolution d’internet. Un nouveau type de participation, dont l’exemple plus symbolique est Wikipédia, amène la société à s’adapter au niveau des droits d’auteur et de la propriété intellectuelle.

Le rapport complet de la visite à l'Ecole Persiaux (PDF).

Wikipédia

Wikipédia est une encyclopédie basée sur le partage et la collaboration. Avec plus de 300 langues et 100’000 personnes qui y contribuent, elle est le symbole de la participation en ligne. Elle est l’encyclopédie de référence. Le but de cette plateforme est de stabiliser la connaissance humaine à travers la recherche d’un consensus général. Chaque article est le résultat d’un débat fait par les contributeurs. La majorité des contributeurs sont bénévoles. La règle “peu de temps mais souvent” explique que ce n’est pas la quantité du temps qu’on passe à éditer du contenu sur Wikipédia qui fait la qualité de celui-ci. Au contraire, c’est grâce aux milliers de contributeurs qui participent que la qualité est maintenue. 

Licence libre

Larry Lessig, membre du conseil d'administration de Creative Commons, raconte dans son TEDx talk l’histoire de deux éleveurs de poules qui ont déposé une plainte au gouvernement à cause des avions. Les poules suivaient les avions qui passaient au dessus de leur ferme, en se jetant en l’air contre le mur de la ferme. La terre est un bien leur propriété, et la loi de l’époque déclarait que l’air au dessous de cette terre faisait partie de cette propriété. Mais, avec l’arrivée des avions, plusieurs questions se sont posées. Ainsi, la loi n’était plus adaptée à la réalité. Le même concept s’applique avec l’essor d’internet, qui pose un ensemble de questions concernantes surtout la propriété intellectuelle.

Le débat sur le copyright est plus animé que jamais, après qu’internet ait révélé de nouvelles formes de collaboration et d’utilisation des contenus. Le copyleft, autrement dit “license libre” est une nouvelle forme de licence qui répond à cette évolution. Le site web de Creative Commons explique les trois critères générales d’une license libre:

  1. on peut partager les informations, sous condition que l’auteur soit toujours nommé comme source.

  2. on peut modifier les informations, sous condition que le contenu modifié soit sous license libre comme le contenu originaire.

  3. utilisations commerciales: si les conditions de partage et de modification nommées précédemment sont respectées, l’utilisation à des fins commerciale est autorisée.

À travers le système de license libre, on dépasse les règles classiques du droit d’auteur et et, en même temps, une oeuvre peut être améliorée par d’autres internautes. 

Les anges gardiens du net

L’école Persiaux démontre, à travers son histoire, que la collaboration participative favorise le développement personnel et collectif. Cette école a été créé par Adolphe Persiaux qui vendait des machines à écrire. À l’époque, c’était la pointe des nouveautés technologiques. Il a ainsi fondé l’école pour former les gens à les utiliser. Puis, rapidement, l’apprentissage du français et de la comptabilité s’est montré indispensable pour pérenniser l’usage des machines à écrire.

La secrétaire de l’école Laetitia, ancienne étudiante, ayant remarqué les difficultés de certain étudiants à accomplir certaines tâches, a développé une dynamique de groupe sur Whatsapp. Le groupe avait la simple fonction de corriger les exercices, poser des questions et de clarifier toute sorte de doutes en partageant des expériences. Depuis la création de ce groupe, le taux d’échec des élèves a drastiquement chuté.

Le rôle des anges gardiens consiste à répertorier les expériences vécues sur internet par les étudiants et d’en extraire une charte de bonnes pratiques à adopter. Il s’agit d’appliquer le principe de la participation. La rédaction collaborative de cette charte permet de discuter des expériences de chacun et de créer, ainsi, une atmosphère de partage permettant aux étudiants de parler de situations inconfortables ou traumatisantes qu’ils auraient pu rencontrer sur internet. Le guide pour les anges gardiens du net est disponible à la page Ressources.


Pour conclure, voici les adjectifs que les étudiants ont exprimé pour qualifier la séance : enrichissante, intéressante, libertaire, longue, nouvelle, informative, compliquée, différente, complexe, consciente, émouvante, captivante, instructive, sympa, amusante, révélatrice, attractive, passionnante, surprenante.